The Seen and Unseen

Kamila Andini, 2017, Indonésie/Pays-Bas/Australie/Qatar, DCP, version originale balinaise et indonésienne sous-titrée français, 86', 16/16 ans

Sortie le 21 novembre

Description

Y a-t-il une véritable ligne de démarcation entre la rêve et la réalité, l’existence humaine et celle des éléments inanimés auxquels retourne la conscience de l’être vivant? Sous le regard de Kamila Andini, l’inacceptable se présente sous la forme d’un fleuve indulgent et serein, d’une composition éthérée et organique, sans cesse remodelée, où toute la tristesse et la dureté de la réalité redevient un poème. Se ressourçant dans la solitude de ses rêves, Tantri, une fillette de dix ans confrontée à la maladie inexpliquée de son frère jumeau, Tantra, recrée un monde où s’effondrent les murs de l’implacable.

Fable fantastique, «The Seen and Unseen» s’intéresse à la connexion métaphysique entre les deux jumeaux, un lien indestructible appréhendé ici non pas sous l’angle de la raison, mais par le biais de l’imaginaire inscrit dans le courant de la philosophie mystique de l’île de Bali, où les défunts, les esprits et les fantômes des temps anciens rendent visite aux personnages pour converser avec eux et les accompagner dans leurs pérégrinations terrestres. Simple et solide, ce deuxième long-métrage de Kamila Andini propose une merveilleuse succession de plans oniriques qui nous transportent entre les univers. – André Ourednik