Le Poirier Sauvage

Nuri Bilge Ceylan, 2018, Turquie, DCP,version originale turque sous-titrée allemand et français, 190', 16/16 ans

LU à 16:45 | MA à 20:00

Description

Passionné de littérature, Sinan a toujours voulu être écrivain. De retour dans son village natal à la fin de ses études, il met toute son énergie à trouver l’argent nécessaire pour être publié, mais il est rattrapé par les dettes de son père et par des questions qui se posent à lui comme à nous. Le titre du film est aussi celui du premier roman écrit par Sinan, avec lequel il rentre chez lui. Après avoir terminé ses études à Istanbul, il travaillera comme enseignant et devra craindre d'être transféré à l'Est. On sait qu'aujourd'hui en Turquie, l'enseignement et la culture ne sont pas choses aisées; Nuri Bilge Ceylan entremêle subtilement ses pensées sur la situation fondamentale. Il crée comme d'habitude des images captivantes avec des dialogues d'envergure littéraire, donnant aux deux langages une égale importance, et jusque dans le son, un silence ou le souffle du vent devient expressif. – trigon-film

«Dans ce film, j'essaie de raconter l'histoire d'un jeune homme qui, conjointement à un sentiment de culpabilité, éprouve une différence qu'il est incapable d'admettre. Il sent qu'il est entraîné vers un destin qu'il n'aime pas et qu'il n'arrive pas à assimiler. J'ai voulu dépeindre ce personnage ainsi que ceux qui l'entourent, formant ainsi une vaste mosaïque de personnages, sans faire de favoritisme et en tentant de rester rigoureusement juste avec chacun d'entre eux. On dit que «chaque chose que cache un père réapparaît un jour chez son fils». Que nous le voulions ou non, nous ne pouvons nous empecher d'hériter de certaines particularités de nos pères, comme d’un certain nombre de leurs faiblesses, de leurs habitudes, de leurs tics et d'une multitude d'autres choses. Le glissement inéluctable du destin d’un fils vers un destin similaire à celui de son père est raconté à travers une série d'expériences douloureuses.» – Nuri Bilge Ceylan