The Childhood of a Leader

Brady Corbet, 2015, États-Unis, HD, version originale anglaise et française sous-titrée français et anglais, 115', 16/16 ans

Sortie TBA

Description

«The Childhood of a leader», en français, c'est «L’Enfance d'un chef» : clin d'œil à Sartre, mais rien de plus. Coécrit par Brady Corbet avec son épouse, la cinéaste norvégienne Mona Fastvold, le film raconte trois épisodes de la vie d'un enfant turbulent, en 1918, dont le père, conseiller du président Wilson, sera l'un des instigateurs du Traité de Versailles. Propos ambitieux : raconter le XXe siècle, et l'émergence de tous les totalitarismes, causée selon lui par la blessure de 14-18 et sa conclusion, via un mini-récit d'apprentissage. Drôle d'œuvre illuminée par la présence de Bérénice Bejo, mais très singulière... « C'est le premier scénario que j'ai commencé, raconte Corbet, mais j'en ai fini d'autres avant lui, que je tournerais peut-être un jour. L'inspiration est venue quand j'avais 17 ans : j'ai découvert le livre de l'historienne Margaret McMillan sur le traité de Versailles, «Les Artisans de la paix» : comment Lloyd George, Georges Clémenceau et Wilson ont redessiné le monde. J'ai été saisi par ce récit, j'ai collecté un nombre incalculable d'infos, qui me permettaient d'envisager un film-labyrinthe. Je n'ai lu la nouvelle de Sartre qu'assez tard : si influence littéraire il y a eu, c'était plutôt la découverte du Nouveau Roman, Duras et Robbe-Grillet, qu'hélas je n'ai pas pu lire en français. Son caractère ludique, qui passe, je crois, dans le film. » – Télérama