The Twentieth Century

Matthew Rankin, 2019, Canada/Québec, DCP, version originale anglaise et française sous-titrée français, 90', 16/16 ans Formulaire de réservation

Sortie le 26 août

Description

«The Twentieth Century» est un comédie satirique écrite et mise en scène par Matthew Rankin, remarqué par ses courts métrages «Tabula Rasa» en 2012, «Mynarski chute mortelle» en 2014, ou «Tesla, lumière mondiale» en 2017.

Né à Winnipeg, Matthew Rankin a étudié l’histoire du Québec à l’Université McGill et à l’Université Laval. De là est née sa fascination pour la personnalité trouble du libéral Mackenzie King (1874-1950), Premier ministre du Canada dans les années 1920. C’est en lisant son copieux journal intime que Rankin a concocté cette farce politique débridée, dénigrant autant l’image idyllique véhiculée par le Canada, que sa soi-disant gentillesse ou son système politique désuet. Le scénario, très loin du compte-rendu historique bien qu’inspiré de l’histoire du pays, imagine le parcours du politicien à l’orée du vingtième siècle alors qu’il perd les élections au profit d’un opposant belliqueux. Il retourne sa veste et se rend compte que le Québec prône une alléchante « tendresse nationale », à mille lieues des velléités guerrières du gouverneur général anglo-canadien.

Tourné en format 4/3 sur pellicule 16mm, campé dans des décors faits de papier de carton et de divers objets achetés au magasin à rabais, «The Twentieth Century» peut se voir comme un descendant naturel du mythique «IXE-13» de Jacques Godbout, auquel il emprunte le ton loufoque, le style DIY reconnaissable entre tous et les personnages bédéesques. À la fois minimaliste et irréelle, l’esthétique de Rankin fait aussi référence à celle des films de propagande des années de guerre, avec ses slogans, ses logos saillants et ses images impressionnistes. Enfin, soulignons la grande théâtralité de l’ensemble, aussi palpable dans sa direction artistique que dans ses personnages, indifféremment incarnés par des hommes ou des femmes.

Présenté en première mondiale au Festival international du film de Toronto (TIFF) où il a remporté le prix du meilleur premier film canadien, «The Twentieth Century» a connu un automne très chargé avec plus d’une vingtaine de projection en festivals. Le film a remporté le prix du Meilleur espoir national au Festival du nouveau cinéma (FNC), et le Grand Prix de la compétition internationale au Festival international du film de Los Cabos, au Mexique.– Charles-Henri Ramond, filmsquebec.com

Images © BFF