Inferno in Paradiso

Tiziana Caminada, 2021, Suisse, DCP, version originale française et italienne sous-titrée français, 110', 16/16 ans Séance spéciale en présence de la réalisatrice et d'Ada Marra (conseillère nationale), Giovanni Sammali (écrivain et journaliste) et Yves Matthey (directeur de la photographie) | Réservation

Jeudi 2 février à 20:00

Description

Dans le Salento, les cancers ont augmenté de 40% ; l’air, la terre et l’eau sont empoisonnés. Le film est un appel passionné contre l’avidité sans scrupules qui a fait tant de mal à ces gens et à leur terre, et pour qu’on y mette enfin un terme.

Non, que cela soit dit d’emblée: ce n’est pas encore un documentaire sur la pollution ! C’est un film qui donne la parole à qui paie de sa vie, de sa santé, les conséquences de la pollution. Tout est parti d’un livre sorti en Suisse: «Salento destination cancer». On y raconte que dans le talon de la botte de l’Italie, au pays des oliviers centenaires et de la diète méditerranéenne, c’est devenu un enfer: l’air, la terre et l’eau du Salento sont empoisonnés et les cancers ont augmenté de 40% en 10 ans. Les enfants meurent de leucémie et de tumeur au cerveau (+54%). Les hydrocarbures, la dioxine et le glyphosate sont tous de la partie. Le confort et le profit du nord de l'Europe a transformé ce Sud en poubelle géante à tel point que ses habitants en meurent. Les oliviers aussi meurent par milliers: un avertissement aux humains?
 Avec Giovanni, l’auteur Italo-Suisse du livre, on est descendu du Nord au Sud, comme les déchets, pour constater l’ampleur des dégâts humains et environnementaux.
 Mais surtout pour rencontrer et écouter ceux qui vivent cet enfer et voir comment ils pensent s’en sortir. Il y a une «armée» toujours plus grande d’activistes qui luttent pour se faire entendre. Le documentaire part de Suisse par un cri du coeur et y revient grâce à sa nouvelle «Idée Suisse», exemple d’avidité énergétique, la dernière agression à cette terre et à la planète: la Trans Adria Pipeline. Mais la résistance s’organise, il y a des causes qui sont partie à la CEDU de Strasbourg et il se prépare une cause civile contre l’Etat Italien pour ses lacunes et non respect des engagement climatiques. – Tiziana Caminada, réalisatrice